23 avril 2020

Le Chocolat K2 Collections

« Qu’est-ce que la santé ? C’est du chocolat ! » clamait Anthelme Brillat-Savarin, le plus célèbre des gastronomes. Réconfortant, soyeux, fondant, gourmand, tout cela et plus encore, car au sein des Maisons K2 Collections le chocolat est aussi unique : une création sur-mesure conçue à partir de fèves aux origines sélectionnées…

Toutes les actualités

Il y a la force de l’Afrique et le soleil de l’Amérique du Sud. Pour composer son chocolat signature, la K2 Collections s’est appuyée sur la puissance cacaotée des fèves de Madagascar et le fruité acidulé de celles d’Equateur. Deux origines, un assemblage unique puis tous ces réglages d’orfèvre qui en font un chocolat haute couture : pourcentage des origines, temps de fermentation, degré de torréfaction. Pour Sébastien Vauxion, le chef pâtissier des Maisons K2 Collections il s’agissait de « créer un goût qui nous ressemble, à la fois puissant et frais afin de proposer à nos hôtes une expérience singulière ». Le résultat : un chocolat à 70% marqué par une attaque cacaotée franche, des notes fruitées rappelant la figue et la mûre puis une finale légèrement acide qui apporte fraîcheur et légèreté. Dans les papilles, le chocolat K2 Collections imprime gourmandise et chaleur, comme un goût d’encore.

Fil rouge à déguster sans modération dans toutes les Maisons, le chocolat K2 est un rendez-vous. En chambre, il accueille ses hôtes avec de belles tablettes à partager, au retour des pistes il fond dans un chocolat chaud onctueux et réconfortant. Dans les cakes et cookies, en pépites ou glaçage il est gourmand, dans les bonbons enrobés il est craquant, dans les ganaches fondant. Lorsqu’il s’invite dans un sorbet il affiche son amertume, quand il coule dans un mi- cuit il est aussi doux que le velours. A chaque usage il révèle un trait de sa personnalité pour un plaisir sans fin.

Signature de la K2 Collections, son chocolat sur-mesure est bien plus qu’une marque d’excellence, c’est un cadeau imaginé pour le bonheur de ses hôtes, car nul doute que le chocolat y contribue !